Entre mars et mai 2016, 36 290 logements ont été vendus. Cela représente une progression de 13% par rapport à la même période de l’année précédente.

Immeuble paris

Des taux d’intérêts bas

La première source de financement d’un logement reste le recours à un emprunt bancaire. Ainsi, des taux d’intérêts bas favorisent l’achat de biens immobiliers car ils permettent de les financer à moindre coût. Dans la région francilienne, les taux d’intérêt hors assurance pour un emprunt sur 20 ans sont à hauteur de 1,75%. Ce taux, est 0,75 points inférieur au taux appliqué dans les mêmes conditions en 2015.

Concrètement, pour un emprunt de 250 000 € la charge d’intérêt vaut actuellement 4 375 € contre 6 250 € il y a un an. Les temps sont donc véritablement propices à l’investissement.

Une légère hausse du pouvoir d’achat

L’immobilier francilien enregistre une faible baisse du prix au mètre carré. Ainsi, cela représente une opportunité pour les investisseurs. En effet, entre mai 2011 et mi-2015, l’indice notaires-Insee de la région a perdu 4,4 points. Cette baisse, bien que mineure peut toutefois expliquer ce regain d’intérêt des acquéreurs pour l’immobilier francilien.

Une hausse attendue des prix de l’immobilier

Cette légère baisse des prix est contrariée par une reprise du marché. En effet, le prix au mètre carré a subi une augmentation de 1,1% sur un an par rapport à 2015. Cela représente donc une aubaine pour les investisseurs qui y voient la promesse d’une reprise certaine. Ainsi, il est bon d’investir avant que les prix n’augmentent trop afin de réaliser un bon placement.

#

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *